• Français
  • English

Last Updated on 26 octobre 2021 by Vincent Billot

Qu’est-ce qu’une Technique Instrumentale Comportementale ?

Coeur historique de l’approche de RHEONIS, les Techniques Instrumentales Comportementales désignent les différentes techniques de mesure de propriétés dynamiques de la matière, capables de quantifier les réponses de la matière, de ses mélanges et réactions à des contraintes physiques diverses (thermo-mécanique, fluidique, rhéologique, tribologique, vibratoire, texturale, interfaciale,…).

Objectifs

Les techniques instrumentales comportementales permettent d’anticiper les effets spécifiques d’un process ou de conditions d’application sur les comportements et transformation de la matière, avec diverses finalités :

  • Fiabiliser la formulation et l’innovation
  • Evaluer les performances de candidats
  • Comprendre les causes et résoudre les problèmes
  • Optimiser les conditions de mise en oeuvre
  • Développer des méthodes prédictives ou améliorer les contrôles internes

Principe

Tout dispositif instrumental permettant d’imposer des contraintes physiques (écoulement, compression, élongation, vibration, thermique,…) et d’assurer en même temps la mesure de certains paramètres peut être qualifié de technique comportementale.

Parmi les techniques courantes, on trouve des techniques empiriques rudimentaires (coupe de viscosité, consistomètre de Bostwick,…), des techniques standardisées (viscosimètre, voluménomètre, texturomètre,…) ou des techniques scientifiques plus sophistiquées (rhéomètre, tribomètre, DMA,…).

Selon la configuration et le degré de perfectionnement de la technique, différents états de matière peuvent être étudiés (poudre, fluide, pâteux, semi-solide, matériau souple ou dur,…) et les conditions de mise en oeuvre plus ou moins modifiées et contrôlées. (voir article « une petite histoire de viscosimètre et rhéomètre »)

Des atouts précieux pour l’étude des phénomènes industriels

Des techniques instrumentales comportementales équipent la plupart des laboratoires industriels. Malheureusement, leur usage est souvent contraint par des logiques de contrôle qualité limitant le périmètre de leur utilisation (voir l’article « Techniques comportementales : du contrôle qualité aux micro-pilotes instrumentés »)

Là où les standards de mesure fixent les conditions de mise en oeuvre pour extraire une valeur, les techniques instrumentales comportementales permettent d’exploiter au contraire des configurations variées de contraintes et de mesure. Ainsi, il est possible d’accéder à des informations cruciales, aux échelles d’intérêt, pour comprendre et maîtriser les phénomènes en limitant (1) drastiquement le recours aux essais industriels, (2) les quantités de matières consommées et (3) en constituant une base de connaissance de ces comportements de matière cruciaux pour la compétitivité.